Qu’est-ce que le Forex?

Le Forex (Foreign exchange en anglais) ou marché des changes, marché des devises est le marché sur lequel les devises (monnaies étrangères) sont échangées l’une contre l’autre (l’euro contre le dollar, la livre sterling contre le dollar, le dollar contre le yen japonais…) à des taux de change qui varient en permanence. Il est néanmoins le plus concentré et le premier pour la liquidité des produits traités. Le volume quotidien moyen des échanges était en 2013, de 5 300 milliards de dollars américains, soit une augmentation de 32,5 % des volumes par rapport à l’étude précédente de 2010. Tous les chiffres qui suivent sont issus de l’étude triennale réalisée sur le marché des changes par la Banque des Règlements Internationaux (BRI).

Ce volume moyen se décompose ainsi :

  • 1 005 milliards en transactions au comptant ;
  • 362 milliards en cours à terme et quasi-uniquement en transactions de gré à gré ;
  • 1 714 milliards en swaps.

Les transactions en volume étaient :

  • pour 43 % entre banques ;
  • pour 40 % entre une banque et un gestionnaire de fonds ou une institution financière non bancaire ;
  • et enfin pour 17 % entre une banque et une entreprise non-financière ;
  • et aussi des particuliers qui utilisent les plateformes des banques.
  • Horaire du Forex

C’est un marché ouvert 24h/24 grâce aux principales places boursières dans le monde qui se relaient (Sydney, puis Tokyo, puis Londres et puis New York) et ne causant ainsi aucune interruption pour les traders, à l’exception des weekends, donc 5Jrs/7. Contrairement aux crypto-monnaies qui sont trader 7jrs/7.

Bien qu’ouvert 24 heures sur 24 en semaine, la plus grosse part de l’activité a lieu quand la bourse de Londres est ouverte (de 08heures à 16heures GMT à plus ou moins une heure en fonction du décalage en heure d’été). Le marché est traditionnellement plus calme le lundi (car il n’y a pas de chiffre économique important) et de plus en plus volatil en fin de semaine, avec souvent un maximum le vendredi (jour de sortie de chiffres économiques les plus importants)

En pratique, les cotations sur le Forex commencent le dimanche soir avec l’ouverture de la bourse de Sydney (22 h GMT à plus ou moins une heure en fonction du décalage en heure d’été) et s’arrêtent le vendredi soir après la fermeture de la bourse de New York (22 h à plus ou moins une heure également). Mais en réalité, il n’y a pas d’horaire d’ouverture ou de fermeture fixe pour les cotations, puisque le Forex est un marché de gré à gré et non pas une place boursière. Donc en théorie, il peut y avoir des cotations n’importe quand, le samedi, les jours fériés ou même le jour de l’an.

La grande majorité des transactions sont spéculatives (et ne durent pas plus de sept jours) et non pas commerciales.

  • Caractéristiques du Forex
  • Taux de change flottants et taux de change fixes
  • Le taux de change flottant dépend, uniquement des fluctuations du marché, il subit simplement l’influence de l’offre et de la demande. Exemple de l’euro dollar américain, de la livre sterling dollar, du dollar yen japonais. La cotation de l’EUR/USD au 8 avril 2011 : EUR/USD = 1,4307. Il faut traduire cette cotation par « 1 euro équivaut à 1,4307 dollars américains». L’euro est la devise cotée au certain (puisqu’elle vaut toujours UN), tandis que le dollar est la devise cotée à l’incertain (puisqu’on ne connaît pas sa valeur sans avoir vu auparavant une page de cotation).

La devise de gauche est appelée la devise de base (ici EUR), celle de droite est appelée la devise de contrepartie ou devise de contre-valeur (ici USD). Et la cotation se lit toujours dans le même ordre (on exprime la devise de base en fonction de la devise de contrepartie).

La plus petite différence de cotation possible est le pip, ou percentage in point. Il s’agit de la quatrième décimale de la cotation. Par exemple, si le cours passe de 1,4307 à 1,4309, alors le cours est monté de 2 pips.

  • Le taux de change fixe est fixé arbitrairement par un État (indexé sur une devise majeure en général comme l’euro ou le dollar américain) et ne peut être modifié que par une décision de cet État. Exemple de l’euro et du francs CFA : EURXOF= 655.957

Sur le Forex on ne Trade que des devises ayant un taux de change flottant.

  • Paires majeures, mineures et exotiques
  • Les paires contenant le dollar sont appelés les paires majeures. . Ce sont les paires les plus échangées du marché FOREX. Les paires majeures ont généralement le spread le plus faible et sont les plus liquides. La paire EUR/USD est la plus échangée avec un volume quotidien représentant environ 30 % du marché FX.

Exemple de la GBPUSD, l’USDCAD, USDCHF, NZDUSD etc.

  • Les devises mineures ou cross paires sont les paires ne contenant pas le dollar américain. Autrefois, si nous voulions convertir une devise dans une autre, nous devions d’abord la convertir en dollars US. Avec l’introduction des cross de devises, nous n’avons pu à réaliser ce calcul, car tous les courtiers proposent désormais les taux de change directs. Les cross les plus actifs sont obtenus à partir des trois devises majeures autres que le dollar US (l’euro, la livre britannique et le yen)

Exemple de l’EURGBP, l’NZDJPY, la GBPJPY, l’GBPAUD, etc.

  • Les devises exotiques sont celle ne contenant les devises des pays émergents. Comme ces paires ne sont pas aussi échangées que les paires majeures ou mineures, le coût de leur échange peut souvent être supérieur à celui des majeures ou mineures en raison de l’illiquidité de ces marchés.

Exemple de l’USDMXN Dollar américain vs Peso mexicain, l’EURZAR Euro et Rand sud-africain, AUD/SGD Dollar australien et Dollar de Singapour, etc.

  • Effet de levier

Une des caractéristiques essentielles des échanges sur le Forex est l’effet de levier important, proposé par les courtiers (jusqu’à 1000 chez certains courtiers spécialisés pour les particuliers, comparé à 5 sur le SRD pour le marché des actions). L’effet de levier permet de mettre sur le marché une somme jusqu’à 1000 fois supérieure à celle que le client possède, avec une prise de risque tout aussi élevée. Un effet de levier trop important, associé à une méconnaissance du marché, est d’ailleurs la cause de ruine de beaucoup de particuliers alors que le marché Forex est 2 à 3 fois moins volatil que le marché des actions.

  • Le Forex pour les particuliers

L’accès au marché est donné par les Brokers (courtiers) à travers leurs plateformes de trading. Au paravent les négociations sur le Forex se faisant sur le marché interbancaire, le seul moyen pour les particuliers avant les années 2000 pour investir sur les taux de changes était de passer par une institution bancaire. Cependant avec des montants minimums de transaction autour du million d’euro, peu d’investisseurs avaient accès à ce marché. Depuis les années 2000 et la mise en application de la directive MiFID, tous les investisseurs, particuliers et professionnels, peuvent alors négocier sur le marché des changes pour des montants plus faibles par l’intermédiaire de courtiers. Ce marché s’est fortement développé ces dernières années grâce à Internet. Juste avec votre smartphone ou votre PC et une connexion internet, vous pouvez passer des ordres ou que vous soyez.

En France, l’AMF émet régulièrement des communiqués sur les risques élevés de perte associés au Forex (jusqu’à 400 fois les capitaux engagés), publie régulièrement la liste des sites non agréés et met en garde même pour des sites ayant un agrément, du nombre croissant d’abus constatés. En octobre 2014, l’AMF a publié une « Étude des résultats des investisseurs particuliers sur le trading de CFD et de Forex en France », basée sur un échantillon de 14799 investisseurs individuels pendant plus de 4 ans, qui montre que 9 personnes sur 10 sont perdantes sur ces marchés.

Le 10 janvier 2017, dans le cadre de sa mobilisation depuis plusieurs années afin de dénoncer le danger pour les particuliers des produits spéculatifs de trading tels que le Forex, l’AMF a défini les modalités du mécanisme d’interdiction de la publicité auprès des particuliers pour les produits financiers les plus risqués, ceci dans le cadre de la loi dite Sapin 2.

Abus les plus courants

Les abus ou escroqueries constatés les plus fréquents sont les suivants :

  • L’impossibilité de retirer son argent : le courtier empêche tout retrait, ou n’accepte des retraits qu’une fois un seuil minimal sur le compte atteint.
  • La fraude à la carte bancaire : une fois les données bancaires communiquées (par téléphone ou à la suite d’un premier dépôt) des prélèvements sont effectués sur le compte des clients sans leur accord.
  • Une offre de « bonus » est proposée aux clients, la société s’engageant à créditer le compte du client du même montant que celui-ci dépose. Le client apprend par la suite que le bonus n’est accordé que sous réserve d’avoir parié au moins x fois son montant (de 20 à 30 fois dans les cas cités).
  • La fraude aux comptes gérés : des offres de formation sont proposées, et un « coach » est affecté au client. Très souvent, il est proposé aux débutants d’être conseillés téléphoniquement dans leurs paris par le coach. Lors des premières pertes, les coaches conseillent au client de placer des fonds supplémentaires pour « se refaire ». Lorsque les paris perdants s’accumulent, « le coach devient injoignable ou apporte pour seule explication qu’un mauvais trade est à l’origine des pertes ».
  • La fraude aux robots de trading est très présente sur le marché du Forex. Il s’agit de proposer des robots qui ont des performances prétendument exceptionnelles mais dont les résultats sont en fait falsifiés ou biaisés.

Après avoir vu ce que c’est que le Forex, une question pertinente nous vient à l’esprit : Pourquoi invesrtir sur le Forex?